You Are Viewing

A Blog Post

L’intelligence émotionnelle, un bon atout pour se développer

On entend souvent parler d’intelligence émotionnelle (IE) mais en quoi consiste-t-elle exactement ? C’est la capacité à gérer les émotions et les sentiments. Elle vient compléter le quotient intellectuel (QI) que tout le monde connaît, afin de mesurer l’intelligence. C’est en effet un bon compromis entre le rationnel et l’émotionnel.

Peter Salovey et John D. Mayer sont les premiers chercheurs à s’y être intéressés dans les années 1990. Pour eux, c’est « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres » (Mayer & Salovey, 1997).

Si vous arrivez à décrire facilement vos émotions, vous vous adaptez rapidement au changement, vous êtes empathiques, vous arrivez à dire « non », vous n’êtes pas susceptibles, il y a de fortes chances que vous soyez dotés d’une intelligence émotionnelle élevée.

C’est une bonne nouvelle car l’intelligence émotionnelle entrerait pour 70% dans le succès des décideurs et, d’après de nombreuses études, ce serait même un facteur clé de réussite. Une IE élevée est un atout qui vous permettra de vous épanouir, tant sur le plan professionnel que personnel.

Si vous pensez que son niveau n’est pas assez élevé, ne vous inquiétez pas : l’intelligence émotionnelle peut être développée et améliorée grâce à la formation et la thérapie.

Leave a Reply